Blogue

RETOUR
Inscrivez-vous
à l'infolettre
Neuf conseils pour un gazon plus beau, plus raffiné et avec moins d’entretien
Design et aménagement extérieur
5 juin 2018

Neuf conseils pour un gazon plus beau, plus raffiné et avec moins d’entretien

Par Louise Beauregard

Il est intéressant de savoir qu’avant d’être synonymes de terrain couvert d’herbes qu’on coupe au moyen d’une tondeuse, les pelouses sont à l’origine de vastes espaces en pleine nature où poussent une grande variété de plantes basses. On en retrouve à l’état naturel à plusieurs endroits dans le monde, dont en Europe. Toutes les pelouses naturelles contiennent une grande variété de plantes, mais ce sont les graminées qui dominent. Les graminées sont une grande famille végétale qui se caractérise notamment par des feuilles allongées. Il en va de même pour notre gazon dont, nous allons le découvrir, l’amour a ses raisons.

 

Le gazon béni

Les étendues de pelouse ont aujourd’hui gagné nos maisons et cela comporte de nombreux avantages.

Le gazon, en s’étendant sur d’immenses espaces à l’intérieur des villes, élimine certaines mauvaises herbes qui causent des allergies, comme la petite herbe à poux. Il améliore ainsi la qualité de l'air.

Ces espaces de végétaux et de gazon, grâce à l’évapotranspiration, contribuent à diminuer la hausse de température engendrée par les nombreuses constructions et les zones asphaltées. La température peut s'abaisser de plusieurs degrés à la surface d'une pelouse, apportant de la fraîcheur.

Par son système important de tiges et de racines, la pelouse réduit les eaux de ruissellement, les particules de sol et filtre certains polluants qui se retrouveraient dans les cours d'eau. Elle diminue ou empêche l'érosion des sols : un sol couvert de gazon conserve sa stabilité.

Gazon aménagement paysager

Crédit photo Réflex Paysage.

La pelouse absorbe les sons par rapport aux surfaces dures et contribue au confort sonore dans les villes.

Le gazon nous offre une surface sécuritaire pour jouer, réduisant les risques de blessures par rapport à une surface synthétique, par exemple.

 

Trouvez votre propre équilibre

Mais comment trouver la bonne façon d’entretenir son gazon et trouver le juste équilibre ?

Si vous faites partie de ceux qui veulent relever le défi d’une grande pelouse composée de pures graminées, cela est possible. Mais il y aura un prix à payer en termes d’efforts et de coût. Sans doute, aussi, en quantité de pesticides.

Il est possible aussi de réduire la surface qu’on lui alloue et réduire à la fois son entretien et le recours aux produits de traitement indésirables. Votre paysagiste pourra vous conseiller pour le remplacer par des couvre-sols ingénieusement disposés. Chaque type de sol et chaque zone d’ombre ou de soleil trouvera son couvre-sol approprié.

Vous souhaitez trouver l’équilibre optimal ? Cet équilibre est propre à chacun, mais il existe des solutions que vous pouvez adapter à vos goûts et votre style.

Voici huit principes de base pour intégrer efficacement et avec raffinement les espaces de gazon au sein d’un aménagement.

 

1. Acceptez la diversité

Vous vous sentez un écologiste en herbe? Aimez les pissenlits, ils sont bons, gentils et beaux. Cela réduira l’épandage de pesticides et vous évitera bien du travail.

Pissenlits

Crédit photo : Interdisciplinaire design

2. Réduisez les mauvaises herbes en sachant tondre

Autrement dit, soyez écolo sans chaos. On peut être plus tolérant envers les mauvaises herbes tout en faisant sorte qu’elle ne prolifèrent pas trop. 

Évitez de tondre trop court et adaptez la fréquence de coupe selon les saisons. Votre pelouse sera moins stressée et les plantes opportunistes seront restreintes ainsi que les vers blanc. Notre source d’information préférée, le Carnet Espace pour la vie du Jardin botanique de Montréal explique la tonte idéale

3. Réduisez l’arrosage en sachant bien arroser

Arroser en profondeur, arroser au bon moment selon la saison et le moment de la journée. Cela vous évitera du travail et économisera des tonnes d’eau à la Ville, tout en procurant une pelouse plus verte et plus résistante aux sécheresses. Arrosage de la pelouse dans le Carnet Espace pour la vie. 

Des alternatives aux herbicides Maîtriser les adventices

4. Le sol, fondation de votre gazon

Une bonne fondation, c’est aussi important pour son gazon que pour sa maison. 

Améliorer la structure et la fertilité du sol, l’aérer si besoin, terreauter avec du compost, chauler en cas d’acidité, fertiliser judicieusement avec un engrais naturel est le meilleur gage d’une pelouse en santé. Structure et fertilité du sol dans le Carnet Espace pour la vie.

5. Déchaumez

Trop de chaume constitue un bon abri pour certains insectes et un milieu favorable au développement des maladies. Si vous constatez des surplus de chaume, enlevez-le, puis aérez, réensemencez et terreautez.

6. Ensemencez les espaces dénudés

Pour éviter que les herbes indésirables s’installent facilement sur un sol dénudé, réensemencez, mais adaptez vos mélanges selon les secteurs au soleil, à l’ombre ou soumis à une circulation intense et au piétinement. Pour réussir vos semis Ensemencer les espaces dénudés.

7. Identifiez la cause du problème avant d’agir

Vous constatez qu’à certains endroits, la santé de votre pelouse est en péril? Identifiez la bibitte ou la maladie en cause pour savoir comment réagir pertinemment. Ravageurs et maladies de la pelouse.

8. Moins d’agitation avec la bonne action au bon moment

Pour travailler moins, travailler mieux. 

Par exemple, peu de gens savent que des actions essentielles sont à poser à l’automne pour améliorer son gazon: fertilisez avec un engrais d'automne riche en potassium, réparer les zones dégarnies et tondez avant la neige pour éviter de créer des refuges à mulots dans un gazon long.

Chaque saison comporte ses interventions à effectuer. Elles ne vous prendront que peu de temps en comparaison du laisser-aller et les résultats seront bien meilleurs. Calendrier pour la pelouse.

9. Créez un aménagement intelligent et ravissant

Le gazon a un rôle à jouer dans un paysage aménagé pour mettre en valeur les autres végétaux, les massifs et les plates-bandes. Il est aussi utile pour jouir de certaines activités.

Piscine et gazon

Pelouse, plates-bandes et piscine. Crédit photo Réflex Paysage.

L’inverse est tout aussi vrai : l’aménagement met en valeur le gazon. Dans les endroits peu propices à la pelouse, comme les zones à l’ombre, sur les talus, sur les parties de sol très sec, pourquoi ne pas implanter des sentiers, des trottoirs en bois, des zones inertes, des paillis autour des arbres, une terrasse, une pergola, des couvre-sols et des plates-bandes et ainsi créer une esthétique plus raffinée? D’autant que le choix des couvre-sols est quasi illimité: hostas, le muguet, l’herbe aux écus, le thym, le trèfle...

Gazon et trottoir en ardoise

Aménagement avec trottoir en ardoise. Crédit photo Réflex Paysage.

Pourquoi ne pas réduire la surface de pelouse si le résultat final est plus agréable, plus beau et plus adéquat? 

Crédit photo : La Presse

Amorcez une petite révolution tranquille dans votre cour autour du thème du gazon. Faites-vous conseiller par un paysagiste passionné des végétaux comme Réflex paysages pour que votre terrain soit de plus en plus le reflet de votre personnalité et de vos valeurs.

Sources :

Pelouse, tiré de Wikipédia.

Gazon, tiré de Wikipédia.

Pelouses sèches en Europe.

Carnet horticole et botanique du Jardin botanique de Montréal : Guide d'entretien écologique de la pelouse.

 


Partager