Blogue

RETOUR
Inscrivez-vous
à l'infolettre
Qu’est-ce que l’aménagement paysager et comment il a évolué au Québec?
Architecture du paysage
16 mars 2017

Qu’est-ce que l’aménagement paysager et comment il a évolué au Québec?

 

Au Québec, l’aménagement paysager s’est démocratisé dans le courant des années 80. Entre ce moment et maintenant, les choses ont beaucoup changé, et les priorités et tendences d'hier sont bien différentes celles d'aujourd'hui.

Dans l’esprit de certains, l’aménagement paysager ou paysagement se résume aux allées en pavés, au gazon et aux plates-bandes. Pourtant, c’est bien plus que cela et il ne faut pas s’arrêter à cette définition pour penser à votre projet d'aménagement paysager et choisir un paysagiste.

 

Débuts de l’aménagement paysager : ramener la nature dans les jardins

Dans les années 80, la tendance était d’aménager les terrains suite à la construction des maisons avec pour objectif de ramener des éléments naturels sur les terrains.

À cette époque, les aménagements paysagers consistaient principalement à planter des arbres, arbustes et plantes annuelles, mais également à modeler les accès et le terrain avec des poutres en bois et de la pierre naturelles, par exemple.

 

Les années 90 et début des années 2000 : mettre en valeur les façades

La seconde tendance dans l’aménagement extérieur au Québec a fait la part belle aux façades des propriétés. On peut véritablement parler d’une période où le paysagement était centré sur la décoration de l’avant des maisons avec des entrées en pavés, des plates-bandes et un important travail sur le fleurissement avec les vivaces, et aux plans d’eau en cour arrière.

L’horticulture était un véritable loisir pour de nombreux Québécois qui consacraient un temps encore important à l’entretien extérieur. D’ailleurs, dans de nombreux quartiers résidentiels, les concours d’aménagement paysager et de fleurissement encourageaient les gens à s’investir dans l’embellissement de leur propriété.

 

Aménagement paysager de l'année 2003 - Crédit photo : Réflex-Paysage

 

Depuis le milieu des années 2000 : le plaisir de vivre à l’extérieur

Une grande transition dans les tendances d’aménagement paysager s’est faite au cours des 10 dernières années. L’objectif est de prolonger l’intérieur de la maison à l’extérieur.

L’aménagement extérieur prend une tournure plus architecturale avec la création d’espaces dédiés à la détente, la cuisine et les repas, le tout dans la cour arrière.

Les Québécois privilégient aujourd’hui la qualité de vie à l'extérieur (outdoor living) dans leur jardin et recherchent un aménagement paysager qui leur permet d'avoir une bonne intimitée dans leur cour arrière.

 

 

Aménagement paysager de l'année 2013 - Crédit photo : Réflex-Paysage

 

Nouvelle tendance en développement : l’aménagement architectural global

Cette nouvelle tendance vise à harmoniser l’architecture du terrain et de la propriété. Cela peut se faire dès la phase de création des plans de la maison, en collaboration avec des architectes en bâtiment et un paysagiste spécialisé dans l’architecture du paysage.

  

L’aménagement global d’un terrain permet aussi de maximiser le potentiel de celui-ci et de la maison au niveau de la vue et de l’exploitation de la surface. Avec cette approche, les contraintes liées à un terrain sont prises en compte pour positionner les éléments de l’aménagement à des endroits stratégiques et créer un aménagement extérieur équilibré qui fait oublier les « défauts » du terrain. Cette approche va également jusqu’à inclure des matériaux et des végétaux spécifiques pour mieux intégrer l’ensemble à l’environnement alentour.

 

Par exemple, quand on travaille en bordure de rivière ou de lac, on privilégiera des matériaux naturels comme la pierre et des plantes de berge pour les végétaux ; ce qui contribue à donner une impression de nature. En ville, le travail se fait sur des axes rectilignes et des végétaux qui favorisent l'intimité et la « renaturalisation » du quartier. 


Partager